Lieux de visite en Brière

La terre, l’eau, l’horizon infini, le bruissement des roseaux, un vol de héron ou de spatules … Le Parc naturel régional de Brière, deuxième marais de France, est un territoire d’exception. A quelques kilomètres de Saint-Nazaire, vous changez complètement d’univers. Découvrez de nombreuses portes d’entrée et des idées de visites pour mieux comprendre la Brière.

 

Que visiter en Brière ?

Nos suggestions de visites

Réserve naturelle régionale Pierre Constant à Saint-Malo-de-Guersac

Vous vous garez facilement à l’écluse de Rozé (à la sortie de Saint-Malo-de-Guersac en direction de Saint-Joachim). De l’autre côté du petit pont de pierres (comme un air de chanson non ?!), c’est le marais : à votre droite un canal, à votre gauche des prairies naturelles inondables… Le sentier qui longe le canal sur environ 800 mètres vous amène directement à la réserve Pierre Constant, une première immersion dans la Grande Brière, le silence, les vastes horizons.

Une terrasse panoramique et plusieurs stations d’observation vous attendent pour vous permettre d’être au plus près de la nature. Selon la saison, et aussi selon l’heure de la journée, vous pourrez observer canards et oies, hérons et spatules blanches, bergeronnettes, gorgebleues, bruants des marais…

  • Infos pratiques :

– adresse : port de Rozé – site Pierre Constant à Saint-Malo-de-Guersac
– visites guidées gratuites, sur réservation, agenda à consulter en cliquant ici

Plus d’infos sur la Réserve naturelle régionale Pierre Constant

La Maison de la Mariée à Saint-Joachim

Sur l’île de Fédrun, cette petite chaumière vous immerge dans l’univers des mariages du 19e siècle et des premières décennies du 20e. Découvrez les ateliers de confection de fleurs de cire de Saint-Joachim et de surprenants et magnifiques globes de mariées.

Au 19e siècle, les couronnes de mariées connaissent un effet de mode qui sera tout sauf passager : des fleurs d’oranger, symboles d’innocence et de virginité, réalisées en cire, remplacent les fleurs naturelles. Des ateliers se créent un peu partout en France, dont à Saint-Joachim, au cœur de la Brière. Le premier atelier briéron daterait du début des années 1890. En 1906, pas moins de 138 ouvrières confectionnent et assemblent des fleurs en cire à Saint-Joachim. Mais même une mode qui dure longtemps finit par céder la place à la nouveauté : à partir des années 1930, l’activité décline, les petits ateliers ferment, et dans les années 1950 il n’y aura plus en Brière de fabrication de fleurs d’oranger en cire… La Maison de la Mariée raconte cette histoire insoupçonnée, à travers objets, photos, témoignages filmés, couronnes et bouquets de mariées, dont certains datent de la fin du 19e siècle.

Le musée présente également une collection unique de globes de mariée. Offerts au moment du mariage, destinés d’abord à conserver et protéger la couronne de la mariée, ces globes de verre deviennent de véritables vitrines de souvenirs de la famille. On y dépose une médaille, une image sainte, le premier « Bon point » de l’aîné, la cravate du marié ou une paire de délicats gants de bal…

Pas plus que les couronnes en fleur d’oranger, les globes n’ont d’ailleurs survécu aux années 1920/30. Le rachat par le Parc régional naturel de Brière de la collection constituée par une passionnée, Lucie Godin (1911-1998), a permis de pérenniser la collection et de la présenter au public.

Infos pratiques :

– adresse : 182 rue du Pouët sur l’île de Fédrun à Saint-Joachim
– visites guidées gratuites « Ile était une fois Fédrun », sur réservation, agenda à consulter en cliquant ici

Plus d’infos sur la Maison de la Mariée

La Chaumière briéronne à Saint-Joachim

Un voyage dans le temps vous attend dans cette chaumière puisque vous visitez un intérieur briéron traditionnel, tel que vous auriez pu le voir autour des années 1900. Documents, mobilier, accessoires, dont un globe de mariée, outils… tout est fidèlement reconstitué dans la pièce unique. Il faut ensuite monter à l’étage qui présente un double intérêt : vous pouvez voir, sentir, toucher l’intérieur du toit de chaume, et assister à la projection du film Brière et Briérons (1947).

En sortant, longez la chaumière pour vous rendre, par la levée, jusqu’à la curée, la ceinture d’eau qui entoure l’île. Des panneaux illustrés vous racontent la Brière au fil des saisons.

Infos pratiques :

– adresse : 207, rue du chef de l’île sur l’île de Fédrun
– visites guidées gratuites « Ile était une fois Fédrun », sur réservation, agenda à consulter en cliquant ici

Plus d’infos sur  la Chaumière briéronne

Le Musée de la Marine en bois du Brivet à Montoir-de-Bretagne

Ce musée créé par une association de passionnés vous présente l’étonnante vocation maritime de cette petite ville briéronne : au fil des siècles, de très nombreux Montorins étaient marins, que ce soit au cabotage (transport du sel, de la tourbe…) ou dans la navigation au long cours. Et ils étaient aussi constructeurs de bateaux, comme en témoignaient les chantiers navals le long du Brivet, ce dernier affluent de la Loire. Leur savoir-faire était réputé, et c’est tout naturellement que les Briérons allaient être, à partir des années 1860, les premiers ouvriers des tout nouveaux chantiers navals à Saint-Nazaire. La grande histoire transatlantique de Saint-Nazaire a donc commencé… en Brière !

Infos pratiques :

6 rue de Châteaubriand à Montoir-de-Bretagne
– ouvert tous les jours jusqu’en septembre, gratuit.

Plus d’infos sur le Musée de la marine en bois du Brivet

Le village de Kerhinet à Saint-Lyphard

Il était une fois un petit village … sorti d’un conte de fées ! Avec ses maisons en toit de chaume, appelées chaumières, son auberge, ses produits locaux, son bureau d’information touristique, ses visites guidées, son marché du terroir en été … le village piéton de Kerhinet est très apprécié des petits comme des grands et permet de découvrir tranquillement la Brière.

Infos pratiques :

– Village de Kerhinet à Saint-Lyphard
– accessible librement toute l’année, animations en été

Plus d’infos sur le Village de Kerhinet