Voir les photos (7)

MAISON DE LA MARIÉE

Musée et centre d'interprétation, Eco Musée à Saint-Joachim

Dispositions spéciales / Mesures sanitaires engagées
Visite guidée ouverte à 9 personnes maximum, enfants compris, dans le respect de notre protocole sanitaire.

LE PORT DU MASQUE EST OBLIGATOIRE A PARTIR DE 11 ANS POUR Y PARTICIPER.

RESERVATION OBLIGATOIRE .
  • Sur l’île de Fédrun, cette petite chaumière vous immerge dans l’univers des mariages du 19e siècle et des premières décennies du 20e. Découvrez les ateliers de confection de fleurs de cire de Saint-Joachim et de surprenants et magnifiques globes de mariées.

  • Au 19e siècle, les couronnes de mariées connaissent un effet de mode qui sera tout sauf passager : des fleurs d’oranger, symboles d’innocence et de virginité, réalisées en cire, remplacent les fleurs naturelles. Des ateliers se créent un peu partout en France, dont à Saint-Joachim, au cœur de la Brière. Le premier atelier briéron daterait du début des années 1890. En 1906, pas moins de 138 ouvrières confectionnent et assemblent des fleurs en cire à Saint-Joachim. Mais même une mode qui dure...
    Au 19e siècle, les couronnes de mariées connaissent un effet de mode qui sera tout sauf passager : des fleurs d’oranger, symboles d’innocence et de virginité, réalisées en cire, remplacent les fleurs naturelles. Des ateliers se créent un peu partout en France, dont à Saint-Joachim, au cœur de la Brière. Le premier atelier briéron daterait du début des années 1890. En 1906, pas moins de 138 ouvrières confectionnent et assemblent des fleurs en cire à Saint-Joachim. Mais même une mode qui dure longtemps finit par céder la place à la nouveauté : à partir des années 1930, l’activité décline, les petits ateliers ferment, et dans les années 1950 il n’y aura plus en Brière de fabrication de fleurs d’oranger en cire… La Maison de la Mariée raconte cette histoire insoupçonnée, à travers objets, photos, témoignages filmés, couronnes et bouquets de mariées, dont certains datent de la fin du 19e siècle.

    Le musée présente également une collection unique de globes de mariée. Offerts au moment du mariage, destinés d’abord à conserver et protéger la couronne de la mariée, ces globes de verre deviennent de véritables vitrines de souvenirs de la famille. On y dépose une médaille, une image sainte, le premier « Bon point » de l’aîné, la cravate du marié ou une paire de délicats gants de bal…

    Pas plus que les couronnes en fleur d’oranger, les globes n’ont d’ailleurs survécu aux années 1920/30. Le rachat par le Parc régional naturel de Brière de la collection constituée par une passionnée, Lucie Godin (1911-1998), a permis de pérenniser la collection et de la présenter au public.

    La maison de la Mariée est actuellement fermée.
  • Clientèles acceptées

    • Individuels
    • Groupes
Prestations
  • Services

    • Visites guidées groupes
      • 1h30
    • Visites guidées individuelles
      • 1h30
    • Accès au site gratuit
Tarifs

Moyens de paiement

  • Chèques bancaires et postaux
  • Chèques Vacances
  • Tarifs
  • Individuel adulte
    À partir de 0 €
  • Individuel enfant

    • Entrée offerte pour les enfants et jeunes de moins de 18 ans

    À partir de 0 €
Ouvertures

Périodes d'ouverture

  • Du 16 juin 2020 au 9 octobre 2020
    * Du lundi au vendredi à 14 h 00 puis à 16 h 00 visite gratuite comprenant la Chaumière Briéronne et la Maison de la Mariée