artisanat-brireguillaumejuin-1-web.jpg
©Artisanat de Brière|Guillaume Juin

L'art et l'artisanat de Brière Entre tradition et modernité

La Brière, cette terre de caractère qui fait tant la fierté de ses habitants est le deuxième plus grand marais de France. De Saint-André-des-Eaux à Saint-Joachim, en passant par Saint-Malo-de-Guersac ou Saint-Nazaire, ce territoire fertile et créatif favorise l’art et l’artisanat. Oui, en Brière on aime faire avec ses mains : on fabrique, on façonne, on polit, on malaxe, on coupe, on concocte… À partir de méthodes ancestrales, on perpétue les traditions en leur apportant parfois une touche de modernité. Artisans d’art ou de bouche, goûtez aux savoir-faire locaux.

Or noir de Brière Le morta

C’est quoi le morta ?

Il était une fois… il y a 5 000 ans… Non, ce n’est pas le début d’un conte de fées ni l’introduction d’un livre de J.R.R Tolkien mais cela y ressemble… Car vous ne le savez peut-être pas mais la Brière était une forêt de chênes il y a 5 000 ans. Tellement difficile à croire quand on voit l’étendue humide que c’est aujourd’hui. Soyez patients, vous allez comprendre pourquoi…
Cette immense forêt a été submergée par l’océan il  y a 5 000 ans. Et le bois de cette forêt n’a pas totalement disparu puisqu’il s’est fossilisé dans la tourbe, dans le sol. Ce matériau est alors devenu imputrescible, dur et noir comme de l’ébène. Aujourd’hui surnommé « ébène de Brière » ou « or noir », de nombreux artisans ou artistes le travaillent pour en faire des pièces uniques, des couteaux, des bijoux ou des sculptures. Comme si notre histoire restait gravée à jamais dans le bois, pas n’importe quel bois, le morta.

Découvrez le portrait renversant de Jean-Henri Pagnon, artisan coutelier : 

Portrait en or

La Brière est une petite terre très sauvage … en termes de faune, de flore, de luminosité, de contrastes en fonction des saisons (…) C’est une terre qui apporte son lot de spectacle de façon quasiment quotidienne (…) et ça, c’est une vraie richesse (…) Pourquoi aller ailleurs ?

Jean-Henri Pagnon, artisan d'art

Un toit de chaume Les chaumières de Brière

C’est quoi une chaumière ?

Au cœur du Parc naturel régional de Brière, il est agréable de découvrir ces petites maisons sorties tout droit d’un conte de fées. Couverture paysanne liée à l’exploitation du roseau des marais, le chaume renaît depuis une quarantaine d’années en Brière.
Le chaume recouvre près de 3 000 maisons briéronnes grâce au savoir-faire des artisans chaumiers, fréquemment perchés sur les toits. Si autrefois le roseau des toits était une matière première locale, le matériau utilisé aujourd’hui n’est pas toujours issu des roselières locales, la Camargue et certains pays européens sont également producteurs.

Visitez la Chaumière briéronne, à Saint-Joachim

Véritable voyage dans le temps, la Chaumière briéronne présente un intérieur traditionnel de Brière du début du XXème siècle. Mobilier, accessoires, outils… tout est fidèlement reconstitué comme autrefois. À l’étage, vous pouvez voir, sentir, toucher l’intérieur du toit de chaume, et assister à la projection du film Brière et Briérons (de 1947). En sortant, longez la chaumière pour vous rendre, par la levée, jusqu’à la curée, la ceinture d’eau qui entoure l’île.

N’hésitez pas à cliquer ci-dessous pour connaître les informations pratiques de ce lieu de visite :

Au cœur de la tradition mariées et vannerie

Visitez la Maison de la Mariée, à Saint-Joachim

Au 19e siècle, les couronnes de mariées connaissent un effet de mode qui sera tout sauf passager : des fleurs d’oranger, symboles d’innocence et de virginité, réalisées en cire, remplacent les fleurs naturelles. Des ateliers se créent un peu partout en France, dont à Saint-Joachim, au début des années 1890. En 1906, pas moins de 138 ouvrières confectionnent et assemblent des fleurs en cire à Saint-Joachim. Mais à partir des années 1930, l’activité décline, les petits ateliers ferment, et dans les années 1950 il n’y aura plus en Brière de fabrication de fleurs d’oranger en cire… La Maison de la Mariée raconte cette histoire insoupçonnée, à travers objets, photos, témoignages filmés, couronnes et bouquets de mariées, dont certains datent de la fin du 19e siècle.

Le musée présente également une collection unique de globes de mariée. Offerts au moment du mariage, destinés d’abord à conserver et protéger la couronne de la mariée, ces globes de verre deviennent de véritables vitrines de souvenirs de la famille. On y dépose une médaille, une image sainte, le premier « Bon point » de l’aîné, la cravate du marié ou une paire de délicats gants de bal…

N’hésitez pas à cliquer ci-dessous pour connaître les informations pratiques de ce lieu de visite :

La Vannerie à La Chapelle-des-Marais

Tous les ans en été, la vannerie, un savoir-faire local en ancestral est fêté à Mayun, hameau de la commune de La Chapelle-des-Marais. Le Festival de la Vannerie et du patrimoine met à l’honneur des artisans locaux. Un incontournable de Brière !

Ce savoir-faire vannier de Mayun est singulier. Le panier local, de forme arrondie est bien connu des usagers du marais de Brière ou des paludiers de Guérande. Il est confectionné en lames de châtaignier et en tiges de bourdaine fendues et grattées pour les blanchir. Autre caractéristique : le façonnage des anses se fait en mordant la tige avec les dents !

Artisans d'art Pour le plaisir des yeux

Envie de ramener un souvenir de la destination ? envie d’offrir ou de vous faire plaisir ? Poussez la porte des artisans, découvrez les pépites locales et rapportez de véritables trésors made in Brière.

Spécialités briéronnes Tous à table !

Que mange-t-on en Brière ?

La gastronomie locale est une véritable institution et un artisanat de bouche qui met nos sens en éveil. Que vous soyez salé ou sucré, vous trouverez de nombreux producteurs locaux pour donner une touche briéronne à votre assiette. Fermes, ventes directes, AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), demandez le programme, le menu !

  • Langouille : même si son petit nom n’est pas glamour, cette préparation à base de langue de porc, sous la forme d’un beau saucisson, fait le bonheur de vos apéros, pique-niques, galettes et même raclettes.
  • Viande : bœuf, mouton, volaille, des produits de qualité pour concocter de bons petits plats.
  • Fruits et légumes locaux
  • Miel
  • La mare aux oiseaux : ne manquez pas la table étoilée d’Eric Guérin, au cœur de la Brière, sur l’île de Fédrun !

Découvrez les artisans et producteurs locaux qui vous donnent l’eau à la bouche :

L'artisanat en image

L’artisanat a un visage : la preuve en images

Et si vous avez toujours du mal à nous croire, regardez cette vidéo tournée par le Parc naturel régional de Brière avec le concours de certains artisans locaux.  Elle met en lumière celles et ceux qui font ce territoire avec leurs mains… et leurs cœurs.

L'artisanat du Parc naturel régional de Brière
L'artisanat du Parc naturel régional de Brière
L'artisanat du Parc naturel régional de Brière
Fermer