© Vincent Bauza

Phares & pêcheries

Le chemin du front de mer suit la courbe de la baie, avec une vue splendide sur l’estuaire et le pont de Saint-Nazaire en arrière-plan. L’occasion de découvrir les pêcheries et les phares de la ville qui donnent des couleurs et du relief à la ville.

La parade

des pêcheries

Face à la mer

Jalousement entretenues pour la plupart, ces pêcheries s’animent lorsque leurs propriétaires se mettent à pêcher, selon la météo et le coefficient de marée. On peut alors voir en action les carrelets, ces grands filets carrés que l’on fait descendre et monter pour y récupérer une pêche… pas toujours miraculeuse ! Si vous voulez essayer par vous-même, rien de plus facile : vous pouvez louer une de ces pêcheries pour quelques heures, histoire d’apprendre le bon maniement du carrelet. Près de 200 pêcheries au carrelet sont recensées en Loire-Atlantique ; leurs propriétaire doivent payer une redevance annuelle pour occuper un emplacement dans le domaine public maritime.

 

En fait, si vous avez un peu l’impression de cheminer sur une digue, ce n’est pas par hasard : la promenade de Sautron a été créée au début du 20e siècle, lorsque la nouvelle entrée du port (l’écluse sud) fut construite. Les déblais de ce gigantesque chantier ont servi à créer ce cheminement, au détriment de la plage de Sautron, très fréquentée à l’époque. Aujourd’hui il reste une fine bande de sable en contre-bas, accessible à marée basse ; c’est là que sont solidement plantées les pêcheries*.

Vous voilà déjà à la pointe de Villès, marquée par une sculpture aérienne, très fine, l’œuvre de l’artiste britannique Peter Logan. De l’autre côté de la pointe, une nouvelle plage vous ouvre les bras. Vous avez emporté serviette, lunettes de soleil et chapeau ? Vous savez ce qui vous reste à faire… !

 

La route

des phares

Les pinces de crabe

Connaissez-vous le surnom des jetées de Saint-Nazaire, construites selon une orientation étudiée pour contrer les vagues et les vents d’ouest ? On les appelle les « pinces de crabe » : regardez la photo aérienne, et vous aurez tout de suite compris pourquoi !
Regardez bien, à son extrémité chaque jetée est signifiée par un feu, un petit phare : vert pour la jetée Est et rouge pour la jetée Ouest, comme c’est prévu dans les règles de la navigation (vert à tribord, rouge à bâbord en entrant dans le port).