Promenade portuaire

Les ancres sont le symbole du métier de pilote.
Un beau bâtiment de la fin du 19e : l'ancien service sanitaire maritime.
Vue sur la capitainerie.

Pilotes et gardiens sanitaires

Ici, dans un périmètre réduit, nous sommes au cœur de l’activité portuaire, passée et présente (même si la plus grande partie de l’activité portuaire se déroule aujourd’hui à l’extérieur du port, le long des terminaux modernes dans l’estuaire de la Loire). A droite, le siège des pilotes : avez-vous repéré sur la façade les deux ancres, symbole de la corporation, fort ancienne, des pilotes de Loire ? Chaque navire de plus de 75 m de long doit faire appel aux pilotes, les seuls à connaître la navigation extrêmement complexe de l’estuaire.

port-pilote-120pix_0.jpgDans le Saint-Nazaire du 19e siècle, les pilotes formaient une véritable micro-société : le métier passait de père en fils, et on se mariait de préférence entre familles de pilotes ! A l'Ecomusée vous pouvez d'ailleurs admirer un beau portrait d'un ancien pilote (début 20e siècle) qui arbore sur le revers de sa veste l'ancre en argent, symbole de son métier.

Devant nous, de l’autre côté de l’écluse, le grand bâtiment rose pâle surmonté de hautes antennes, c’est la capitainerie qui est en contact avec tous les navires entrant ou sortant du port. De ce côté-ci, en contre-bas, l’ensemble de bâtiments 1900 abritait autrefois deux services très importants : l’usine élévatoire et le service sanitaire maritime. Inaugurée en 1911, l’usine élévatoire, reconnaissable de loin avec sa haute cheminée de briques, avait l’importante fonction de maintenir à niveau l’eau des bassins (le niveau baisse naturellement avec l’évaporation et les mouvements d’éclusage) en puisant de l’eau dans l’avant-port ; elle a joué ce rôle jusqu’en 1993.

Quant au Service sanitaire maritime -appelé aussi « la quarantaine » dans certains ports-, sa fonction consistait à surveiller l’état sanitaire des marins et éventuellement des passagers et marchandises arrivant à Saint-Nazaire pour éviter la propagation de maladies. Le service intervenait aussi pour… dératiser les navires !