Art et architecture

Le monument à l'abolition de l'esclavage.
La sculpture de Peter Logan

L'art dans la ville

En 1989, dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, Jean-Claude Mayo, artiste sculpteur d'origine réunionnaise, réalise une œuvre située sur l'ancien emplacement de l'embarcadère du bac de Mindin. Son œuvre se compose de parties en bois pouvant suggérer les membrures d'un vaisseau négrier, et de trois personnages en bronze soulignant les étapes de l’abolition de l’esclavage.

Depuis 1992, la « sculpture du vent », une œuvre de l’artiste britannique Peter Logan, orne la pointe de Villès-Martin. Avec ses formes fuselées qui se tendent vers l’infini du large et du ciel, le mobile qui s’élève à 15 m évoque pour les uns un javelot, pour les autres un sextant… (voir une étonnante photo nocturne de cette sculpture).

Deux œuvres, créées dans le cadre de la biennale Estuaire Nantes <> Saint-Nazaire s’inscrivent dans le paysage portuaire : la « Suite de Triangles » de l’artiste suisse Felice Varini, créée en 2007 (voir un détail ci-dessous) et le « Jardin du Tiers Paysage » de Gilles Clément, sur le toit de la base sous-marine. Créée en 2009, cette œuvre évoluera au fil des années ; de nouvelles parties de ce jardin extraordinaire seront d'ailleurs inaugurées dans le cadre d'Estuaire 2012.

Détail de l'oeuvre de Felice Varini