Art et architecture

Le dolmen, tout près du centre ville
Le phare de Kerlédé, ancien phare de terre
Un "Sammy" porté par l'aigle américain

Des monuments à découvrir

On l’appelle le dolmen, en fait c’est un ensemble mégalithique, vieux de 6 000 ans. Aujourd’hui situé à deux pas du centre ville, son emplacement correspond à l’ancienne rive de l’estuaire. Le dolmen avec ses piliers de 2 m de haut et sa table de couverture pesant 7 tonnes, est dominé d’un menhir qui fait 4 m de haut. Accès libre.

Témoin du génie néolithique, le tumulus de Dissignac, classé monument historique, est l’un des sites les plus remarquables de la région. Construit aux environs de 4000 avant J-C. par des communautés agricoles, il renferme deux tombes mégalithiques composées chacune d’une chambre précédée d’un étroit et long couloir d’accès. L’une des chambres présente une dalle de couverture ornée de symboles gravés. Visites en juillet vet août, renseignements au 0 810 888 444.

fort_de_villes_120pix.jpgDominant l’entrée de l’estuaire de la Loire, le fort de Villès-Martin a été construit en 1861 et rappelle que Saint-Nazaire a toujours occupé une situation importante pour la défense côtière. Le talus fortifié en terre qui le protège offre un point de vue remarquable sur l’estuaire. Accès lors d’expositions ou manifestations culturelles.

La vue est encore plus belle du haut du phare de Kerlédé (au prix de 135 marches raides et étroites !), phare de terre situé à 800 mètres des côtes. Mis en service en 1897, il faisait partie d’un dispositif d’alignement lumineux de l’ancien chenal de la Loire, jusqu’en 1981. Le phare est actuellement fermé à la visite. Vous pouvez le découvrir grâce à l'album photos du phare de Kerlédé sur notre page facebook.

Inaugurée en 1926, le Monument américain, aussi surnommé le Sammy ou même le « soldat de la Liberté », commémore l’arrivée des troupes américaines à Saint-Nazaire, à partir de 1917. Détruit par l’occupant allemand en 1941, le monument est reconstruit à l’identique en 1989, grâce à une souscription franco-américaine.

Avec sa courbe élégante et ses haubans peints en rouge et blanc, le pont de Saint-Nazaire, terminé en 1975, relie les deux rives de l’estuaire de la Loire. C’est le plus long pont de France : il s’élève à 61 m au-dessus du fleuve et s’étire sur 3 356 m entre Saint-Nazaire et Saint-Brévin.
 

Le pont de Saint-Nazaire, vu depuis la rive sud (Saint-Brévin).