Le street art fait danser les murs de la ville

Des fleurs du désert de l'artiste sud-africaine Nardstar.

L’art est dans la rue et sur les murs : le street art a fait son apparition à Saint-Nazaire. Hautes en couleurs, les œuvres d’artistes du monde entier font danser les murs de la ville. A découvrir au fil de vos promenades ! Voici une petite sélection, à retrouver aussi dans la vidéo en bas de la page.

Dans le quartier de Ville-Port et au Petit-Maroc, Les Escales laissent de très belles empreintes depuis que le festival invite des artistes grapheurs du pays focus. Voici des œuvres grand format d’Inti (Chili, 2015), Nardstar (Afrique du Sud, 2016) et Ellen Rutt (USA, 2017).

Quand elle a vu tout à fait par hasard une œuvre des Toqué Frères à Paris, citant la fierté de Saint-Nazaire, le sang de cette Nazairienne n’a fait qu’un tour. Grâce à ses démarches, en partenariat avec la SILENE (qui met déjà à disposition les supports des fresques réalisées dans le cadre des Escales), les Toqué Frères ont pu laisser à Saint-Nazaire une belle déclaration d’amour aux grands paquebots.

Couleurs éclatantes, personnages surprenants : Kashink était invitée au dernier festival Bouge ! de la maison de quartier de Méan-Penhoët ; avec d’autres grapheurs elle a commencé à habiller la longue palissade le long du boulevard Leferme. A suivre… ce n’est qu’un début.

Ses œuvres se comptent par dizaines, par centaines même, et pourtant on ne connaît ni le nom ni le visage de l’artiste. Ses personnages, les Oides (« doigts » en verlan) ont d’abord conquis les abords du chemin des Douaniers, avant de faire leur apparition par-ci par-là autour du port et même en centre-ville, avec cette superbe fresque 100% nazairienne !

 

Retrouvez les œuvres dont nous avons parlé et leur emplacement dans le fichier pdf ci-dessous, qui vous en indique encore d'autres à découvrir.