De l'eau, des chalands, des roseaux : vous êtes en Brière.

En Brière

Aux portes de Saint-Nazaire, la Brière, le deuxième marais de France, se découvre selon un rythme tranquille : à pied, à vélo, en barque ou en calèche, à travers les villages de chaumières et au fil des canaux.

Ici, vous êtes à moins d’une demi-heure de la côte, à certains endroits on distingue même au loin le pont de Saint-Nazaire et les portiques du chantier naval. Pourtant, vous aurez l’impression d’ouvrir une vraie parenthèse, de vous trouver loin de tout dans ces paysages où la terre et l’eau se confondent presque, où l’horizon ne semble pas avoir de limites. Respirez...

La ville de Saint-Nazaire, qui fait partie des communes adhérentes au Parc Naturel Régional de Grande Brière, est une porte d'entrée pour ce territoire. Voici quelques suggestions pour votre découverte de la Brière dans l’agglomération de Saint-Nazaire :


Ambiances briéronnes...

Le port du Vivier, aux portes de Saint-Nazaire.


Une promenade à Fédrun (commune de Saint-Joachim) révèle de nombreuses chaumières, souvent joliment fleuries.


Les chalands, les barques plates typiques de Brière, restent un moyen de transport et de déplacement quotidien dans ce labyrinthe de canaux.


C'est au port de la Chaussée-Neuve (commune de Saint-André-des-Eaux) que ces roseaux ont été mis en tas bien réguliers pour sécher.


La Chaussée-Neuve est également un très bon point de départ pour promenades et randonnées... même si en périodes d'inondation on ne fait pas toujours ce qu'on a prévu.


Quant aux chevaux, un niveau d'eau élevé au printemps ne semble pas les gêner.