Les chemins de brouettes à Méan-Penhoët

Entre chantier naval et rives du Brivet, Penhoët et Méan forment un quartier très attachant. Pour le découvrir tranquillement et de façon originale, parcourez-le à pied, à travers les "menées", ou chemins de brouette, tout à fait caractéristiques du quartier.

Parfois guère plus large qu’une… brouette, ces chemins datent du siècle dernier. Créés comme raccourcis pratiques pour se rendre dans son jardin (d’où le nom), au marché ou à l’école, ces chemins  vous amènent au cœur du quartier. Découvrez ici des jardins soigneusement entretenus, là des petites rues avec un habitat ouvrier, et même un étang – peu connu même des Nazairiens - joliment bordé de saules et de bouleaux. Certains chemins sont des droits de passage ou accès privés que les propriétaires acceptent d’ouvrir au public ; ils passent près des maisons, donc soyez discrets.


La "menée Rosa", au coeur de Méan, est un des chemins les plus longs. Dans son dépliant, la Maison de quartier de Méan-Penhoët raconte : "c'est le café épicerie de Rosa Desmars qui a donné son nom à ce chemin, où les enfants, pendant plusieurs générations, venaient acheter des bonbons en allant à l'école".


Murets, haies, clôtures... les chemins sillonnent entre maisons et jardins.


Certains passages ne font que quelques mètres mais constituent des raccourcis bien pratiques.


Ambiance quasiment villageoise pour ce chemin.


Jolie surprise : l'étang de Turbé.


Une promenade agréable toute l'année, avec une végétation toujours présente.


L'église de Méan surgit au débouché de ce chemin.


A Penhoët, le TGP (le très grand portique du chantier naval STX) vous surprend souvent au détour d'un des chemins.


C'est tout un patrimoine, souvent très discret, qui se révèle au fil des chemins de brouettes.


Vous pouvez télécharger le plan des chemins de brouettes, édité par la Maison de quartier de Méan-Penhoët qui a remis ces chemins à l'honneu r; voir fichier pdf ci-dessous.